Prouve le

Création 2017

prv.jpg
prv.jpg

L’histoire de prouve-le, c’est l’histoire de deux enfants qui sont internes dans un collège de haute montagne. Un jour ils tombent malades, tous les deux. Sans doute un virus de rien du tout. Mais sur internet, il y a une théorie qui circule et qui dit que des scientifiques auraient mis au point un virus et l’auraient répandu, volontairement, avec la complicité de l’Etat même. Peut-être pour réduire la population mondiale. Parce qu’on serait trop nombreux. Et la prof de biologie a changé tout son cours pour expliquer que c’était n’importe quoi. Alors que normalement, elle fait toujours le même cours. Et puis de toute façon, elle est très bizarre la prof de biologie.

Entretien avec Maïanne Barthès

Les théories du complot sont-elles symptomatiques de notre époque ? 

Les théories du complot sont symptomatiques car elles répondent à une méfiance de plus en plus grande des gens vis à vis de l’institution et du système médiatique. 

Peut-être qu’il faut commencer par dire qu’un certain nombre de complots avérés ont causé un choc suite à leurs divulgations. Les dirigeants prennent parfois des décisions dans le secret et le non-respect du principe démocratique. Dès lors, une certaine méfiance à leur égard est sans doute légitime. Et la frontière devient mince entre cette méfiance et la paranoïa qui consiste à voir des complots partout. 

Par ailleurs, un autre phénomène de notre temps a contribué à la propagation de ces théories : c’est la naissance d’internet. Les théories du complot, en effet, ne datent pas d’hier. Ce qu’il y a de symptomatique aujourd’hui, c’est la rapidité avec laquelle ces théories se répandent, ce qui les rend d’autant plus difficiles à démonter. A l’image des protocoles des sages de sion, de nombreuses «fausses preuves » circulent ainsi au service de théories des plus absurdes et « inoffensives » (des reptiles humanoïdes se cachent dans l’enveloppe corporelle de nos dirigeants) à celles qui stigmatisent une catégorie de personnes, et qui sont certainement les plus dangereuses et les plus répandues. Sur internet, les informations se suivent, sans filtres et sans hiérarchie. Pour qui ne possède pas les outils d’analyse lui permettant de savoir, par recoupement, à quelle source il à affaire, ou encore, pour qui a tendance à fuir les sources dites officielle parce qu’il s’en méfie, les sites conspirationnistes sont de véritables pièges. Il est très difficile de faire prendre conscience de l’absurdité de ces théories. Ils fonctionnent en « circuit fermé », chaque blog renvoie sur un site « ami », lui insufflant ainsi une pseudo crédibilité : « Je ne suis pas le seul à la dire, c’est donc que c’est vrai ». 

 

La démarche philosophique qui consiste à ne pas prendre pour vraie n’importe quelle affirmation mais à la questionner au préalable devrait justement prémunir des théories du complot. Ces théories ne se contentent pas seulement de remettre en cause une information officielle diffusée dans les médias, elles offrent une « autre explication », elles se proposent de « révéler » ce qui se cache derrière. Or, si, à ce moment du raisonnement, on continue d’appliquer notre démarche critique, la plupart de ces théories s’écroule. Dans le pire des cas, l’explication complotiste demeure une hypothèse invérifiable au même titre que l’explication officielle. 

Cette question du doute est intimement liée à une quête perpétuelle et ontologique de sens. Nul n’accepte facilement de laisser une question sans réponse, de la même manière que nous avons du mal à admettre les coïncidences et les hasards. C’est dans cette brèche que beaucoup de théories du complot parviennent à s’infiltrer. 

 

Qu’est-ce qui fascine autant dans ces théories ?

Je vois combien il est facile et tentant de succomber à un certain appel du mystère, de l’initiation au savoir secret. C’est peut-être ça le pouvoir d’une histoire, son mystère, son attrait. Il y a quelque chose de fascinant dans le fait d’imaginer de grands méchants agir dans l’ombre. Les théoriciens du complot jouent énormément sur cette corde, sur le fait de se sentir spécial, pas comme les autres, parce qu’on « sait » quand les autres sont dans l’ignorance, croient ce qu’on leur dit, ce que l’institution leur dit. Ce qui est surprenant, c’est que les prétendues réponses apportées par les conspirationnistes sont d’une étonnante simplicité, dans leur manichéisme, leur monoïdéisme. Il s’agit bêtement d’imaginer que de grands méchants agissent dans l’ombre, comme dans un dessin animé finalement. 

Mais le théâtre tire sa force des histoires aussi. 

« Personne n’a marché sur la Lune. Les vaccins sont toxiques. Des reptiles humanoïdes venus du centre de la terre se cachent dans l’enveloppe corporelle des grands dirigeants de ce monde pour soumettre l’humanité… Voilà quelques exemples d’interprétations du monde par le prisme de théories du complot que l’on peut lire sur internet, ou entendre dans les cours de récréation. Comment distinguer le vrai du faux quand les informations sont étalées sans hiérarchie et comment résister au sentiment d’être initié à un savoir secret, loin des versions officielles, et qui nous fait nous sentir tellement « spécial » ? »   

Équipe 

Mise en scène Maïanne Barthès

Texte Lucie Vérot

Avec Simon Alope, Cécile Maidon ou Charlotte Ramond ou Maïanne Barthès

Scénographie Alice Garnier-Jacob

Son Clément Rousseaux

Régie générale Aby Mathieu

Partenaires

Production à la création 2016 : La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche, coproduction Cie Spell Mistake(s)

Création dans le cadre des Controverses, soutenues par la Fondation SNCF.

Production reprise par la cie Spell Mistake(s) depuis 2020

La reprise de ce spectacle en 2021 a été soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône- Alpes dans le cadre du plan de relance et par le Département de la Loire dans le cadre du fonds de soutien d’aide à la reprise pour le spectacle vivant professionnel.

Calendrier

L'Usine / La Comète + La Comédie de Saint-Etienne 

du 15 au 18 novembre 2022

La Comédie de Saint-Etienne en itinérance

du 6 au 25 mars 2023

Dates passées

2021-2022

Théâtre de la Renaissance, Oullins - du 22 au 29 janvier 2022

2020-2021

Théâtre des Célestins, Lyon - 12 septembre 2020 (Prix Célestins)

Théâtre des Célestins, Lyon - 15 et 16 juin 2021

2019-2020

Théâtre des Roanne (itinérance) - 31 janv., 1er et 27 fév 2020

Les représentations antérieures étaient produites par la Comédie de Valence.