Comédien.nes

Cecilia.jpg

Cécilia Steiner

Cécilia Steiner est née à Zurich. Elle obtient un Bachelor d’art dramatique à la Haute Ecole des Arts de Berne en Suisse. Durant son cursus, elle crée avec d’autres étudiants et intervenants, Seven Days of Ugliness, joué au Théâtre de Bâle (Suisse), au Festival Theaterspektakel à Zurich en Suisse et au SKENA-UP Festival à Pristine au Kosovo (prix pour la meilleure perfor- mance). Elle participe aussi à un projet du Théâtre Neumarkt à Zurich sur Andy Warhol (ANDY) A Paris, elle intègre l’Ecole du Jeu. En 2011, elle rencontre le metteur en scène Markus Kubesch, avec lequel elle créera FREAKS au Théâtre X-Werk à Vienne en Autriche en 2017. En septembre 2016 elle est recrutée par le GEIQ théâtre compagnonnage, dispositif d’insertion pour jeunes comédiens, en alternance sur un parcours de 2 ans. Elle y rencontre notamment Maïanne Barthès et joue dans Antigone Faille Zero day (Lucie Vérot / Maïanne Barthès), Les Ménines (Sylvie Mongin-Algan), Merci la Nuit (Raphaël Defour).

Je_suis_venu.e_pour_rien-016.jpg

Slimane Majdi

Slimane Majdi a été formé à l’Outil Théâtre de Montpellier, auprès de Marc Nicolas, puis au Conservatoire du 20e arrondissement de Paris. Il a travaillé entre autres sous la direction de Jacques Lasalle, Yves Pignot (Théâtre du Rond-Point), Pippo Delbono (Enrico V, Théâtre du Rond-Point) Actuellement il a trois projets théâtraux en cours, avec Maïanne Barthès (Antigone Faille Zero day) , Daria Lippi (L’expression du tigre Face au moucheron joué a La Fabrique autonome des acteurs) et Thomas Nucci (Bienvenue à colomeri Finaliste du Theatre 13). Il travaille aussi pour le cinéma et la télévision, où il a récemment tourné sous la direction de Michel Leclerc (série Fais pas ci fais pas ça), Dany Boon, Pierre Godeau (Eperdument), ainsi que Pierre Dudan, Michele cinque.

Cecile.jpg

Cécile Maidon

Cécile Maidon est formée au Conservatoire de Toulouse puis à l’Ecole d’Acteurs du Conservatoire de Liège. Comédienne, elle joue notamment sous la direction de Fabrice Murgia, dans Les enfants de Jéhovah et Notre peur de n’être (Festival d’Avignon In 2014), de Baptiste Isaïa (marionnette / Jeune public), dans Le pied de l’arbre de Noël et Zazie et Max, de Lucile Urbani dans les Royaumes d’Artifice ; de Rachid Benbouchta dans J’appelle mes frères.

Elle est nommée en 2019 aux prix maeterlink de la critique pour son rôle dans Penthésilée de Kleist mis en scène par Thibault Wenger.

Bapt.jpg

Baptiste Relat

Baptiste Relat s’est formé au Conservatoire de Tours puis à l’école de la Comédie de St- Etienne. Il joue notamment pour François Rancillac (Le roi s’amuse - Grignan 2010) Emilie Capliez, Maïanne Barthès, Hugues Chabalier, Catherine Hugo, Thomas Gaubiac, Jean-Vincent Brisa, et Didier Girauldon ( Fratrie, de Marc Antoine Cyr). Metteur en scène, il monte des auteurs très différents tels qu’Ovide, Ibsen, Dostoïevski, Giono, H. Levin ou encore Gombrowicz. Il s’associe à de nombreux projets pour faire de la direction d’acteur, dernièrement avec Je suis la Bête (Julie Delille, production Scène nationale de Châ- teauroux). La saison dernière il a mis en scène L’homme qui plantait des arbres de Giono, a joué Adam dans Le journal d’Adam et Eve de Mark Twain co-mis en scène avec Julie Delille (théâtre des 3 parques), et Hamlet par Judith Levasseur (Théâtre le Fenouillet). A la rentrée 2019 il interprétera Philinte dans le Misanthrope, mis en scène par Jean Vincent Brisa.

Mbaye.png

Mbaye Ngom

Ngom Mbaye, 29 ans, débute le théatre au lycée et plus tard il créé la compagnie théâtrale MBAAR PENC (l’arbre à palabre) au Sénégal. De 2010 à 2012, il suit la formation création et professionnalisation en art de la scène au sein de FOTTI cultures (Plate forme culturelle internationale et pluridisciplinaire de rencontres, de formations, de recherches, d’échanges et de promotions d’artistes). Il a été mis en scène par Fabrice Murgia, Etienne Minoungou, Younouss Diallo, Armel Roussel, Habib Naghmouchine, Moises Mato Lopez,  Claude Schmitz, Baptiste Jamonneau, Vincent Bady, Guy Naigeon et Sylvie Mongin-Algan. Il joue en mars 2018 dans SOUTERRAIN mise en scène de Pauline Laidet pour les «Controverses» à la Comédie de Valence et en 2019 dans DE L’EVE A L’EAU, conception et écriture Angélique Clairand et Eric Massé.

Gab.png

Gabriela Alarcon Fuentes

Gabriela Alarcon, 28 ans, a débuté ses études de théâtre à l’université. Après sa licence elle s’est formée au conservatoire de Lyon, puis à l’école Arts en Scène. Elle poursuit en cycle professionnel à l’ENM où en parallèle elle continue ses diverses formations en danse. Elle a joué sous la direction de Guillaume Bailliart, Olivier Maurin et Eric Zobel. En danse, elle a été dirigée par Régis Rasmus, Marie-Zénobie Harlay et Gaetano Bazzettato.

En 2015 elle crée UYÓ, spectacle inspiré de contes et poèmes Équatoriens. L’année d’après elle intègre le Compagnonnage théâtre pour le parcours 2016-2018. Elle joue dans Les Ménines de Ernesto Anaya, mise en scène par Sylvie Mongin-Algan.

simmonalope.jpg

Simon Alope

Souhaitant conjuguer parcours universitaire et formation de l’acteur, Simon Alopé se forme pendant plusieurs années dans les conservatoires et universités d’Angers et de Lyon. Diplômé depuis 2014 du cycle spécialisé du CRR de Lyon, il a pu collaborer sur différents projets en tant que comédien : En finir avec Eddie Bellegueule avec Richard Brunel, Massacre à Paris avec Laurent Brethome. En parallèle, Simon participe aux créations de plusieurs compagnies (Casus Belli L’Assemblée Sauvage, La Cie Les Démembrés) et se produit fréquemment sur les scènes découvertes Lyonnaises. La transmission et la pédagogie constitue également des volets importants de son travail, s’engageant en France et en Europe au concours de différentes compagnies rhonalpines dédiées «jeunesse» (Image aigüe, Théâtre du Pélican).

charlottesramond.jpg

Charlotte Ramond

Charlotte Ramond

Jeune comédienne formée au Conservatoire d’Avignon, Charlotte Ramond a ensuite intégré l’Erac (École régionale d’acteurs de Cannes) où elle a travaillé avec Pascal Papini, Eric Jacobiak, Martine Viard, Jean-Louis Hourdin, Richard Sammut, Chritian Esnay, Didier Galas, Nikolaus... A la sortie de sa formation, elle fonde avec quatre camarades de promotion la compagnie GroupUrsule. Elle collabore également avec différents metteurs en scène comme Judith Depaule, Nathalie Fillion, Danielle Bré, Dante Desarthe, Nicolas Ramond, Yann Lheureux, Sébastien Valignat...

Créateurs

Estelle Olivier

collaboratrice artistique

Estelle Olivier est danseuse et chorégraphe. Après Normale Sup’ à Lyon, puis formée à la Notation Benesh au CNS- MDP en 2014 et enfin diplomée d’Etat en danse contemporaine en 2015, elle rejoint la Cie Paradisiaque en 2015 et crée Puisette & Fragile (2018) à 4 mains. Spectacle jeune public théâtre-danse. Elle continue à forger son expérience en tant que pédagogue auprès des compagnies Dynamo et Désoblique, où elle apporte et élabore une danse tout terrain et tous azimuts. Ainsi elle poursuit ses recherches autour de la littérature, du théatre et de la danse, et confirme son engagement et sa vocation à mêler le récit au corps, le corps au récit.

En 2017 elle crée la Cie L’aigrette à Vienne avec laquelle elle développe actuellement deux projets.

Elle retrouve Maïanne Barthès cette même année, comme regard chorégraphique autour de deux spectacles : Le Plateau (2017), avec les comédien.e.s du GEIQ Théâtre compagnonnage Lyon et Antigone faille Zero Day (2018).

Clément Rousseaux

créateur son

Clément Rousseaux commence à travailler au Maillon, Théâtre de Strasbourg - Scène européenne - après un BTS Audiovisuel Montage et Post-production et un BTS audiovisuel Métiers du son à Montbéliard. C’est l’occasion pour lui de rencontrer de nombreux artistes (Romeo Castellucci, Jan Fabre...), et d’allier sa passion pour la musique à son travail. Arrivé dans la Drôme en 2005, il travaille régulièrement avec la compagnie Transe express et contribue notamment à la création son des spectacles « Les tambours de la muerte » et « Mû ».

Depuis 2010, pour La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche, il a travaillé avec Richard Brunel, Samuel Achache, Mathurin Bolze, Matthieu Roy, Eugen Jebeleanu, Lucie Rébéré, Maïanne Barthès, Valérie Ma- rinese, Julie Binot, et Louise Vignaud, avec qui il créé le spectacle Rebbibia en Novembre 2018 au TNP.

Alice Garnier Jacob

scénographe

Alice Garnier-Jacob est réalisatrice d’Accessoires, décoratrice et plasticienne. Diplômée de l’École Supérieure d’Art d’Avignon en 2001, elle se forme ensuite à la Fabrication - Réalisation d’accessoires au CFPTS. Au théâtre, elle créé des accessoires pour les Compagnies de L’Absolu Théâtre, Les Armoires Pleines, United-Méga- phone et du Soleil Bleu. Au cinéma, elle a été chef décoratrice sur plusieurs courts-métrages, et travaille régulièrement avec le Studio Bagel et Canal +. Elle est membre active du collectif artistique pluridisciplinaire Curry Vavart (atelier collectif dans le 18eme arrondissement de Paris). En 2012, elle rejoint la Compagnie La Lanterne pour la création de À l’approche du point B. Au coté de Marie Clavaguera-Pratx, elle conçoit et réalise la scénographie. En 2015, elle accompagne à nouveau Marie Clavaguera-Pratx pour la réalisation des décor et accessoires de La rémanence de lucioles. En 2017, elle collabore à deux mises en scène de Maïanne Barthès / Compagnie Spell Mistake(s), Prouve-le et Antigone Faille Zero Day.

Sylvain Brunat

créateur lumière

Sylvain Brunat a été régisseur général et régisseur lumière pour la Cie Transe-Express (Arts de la rue, évènementiels), la Cie de l’Aloette (Théâtre musical baroque), la Cie Propos/Denis Plassard (Danse contemporaine), Uni-T production- Tourneur de musiciens (Yaël Naïm, Erik Truffaz)...

Au sein de la Comédie de Valence, CDN Drôme Ardèche, il a créé les lumières du Gêne de l’Orchidée de Lucie Vérot, mis en scène par Luc Chareyron, de Cross de Julie Rosselo-Rochet mis en scène par Lucie Rébéré, et de Prouve-le, mis en scène par Maïanne Barthès.

Il s’occupe régulièrement de l’accueil lumières de spectacles pour le Lux, Scène Nationale de Valence.